Le monde de l’entreprise se développe à grande vitesse. Les employeurs ont le devoir de donner les moyens à leurs salariés d’évoluer au même rythme que leur poste. De plus en plus de travailleurs souhaitent changer de poste ou de métier, ainsi une offre croissante de formations est proposée avec des dispositifs de financement mis en place, en face. En outre, chaque aide à la formation possède des conditions d’attribution qui lui sont propres.

Comment faire pour se faire financer une formation ?

En fonction du statut de l’individu, le financeur peut changer:

  • Pôle emploi
  • La région
  • Le développement professionnel continu ou DPC
  • Le financement interprofessionnel de formation des professions libérales ou FIFPL
  • Le fond d’assurance de formation de la profession médicale ou FAFPM
  • Les Opérateurs de Compétences ou OPCO
  • Le compte personnel de formation ou CPF

Quel financement propose Pôle emploi ?

Pôle emploi finance en priorité les formations utiles aux demandeurs d’emploi.

Pour cela, les individus doivent être enregistrés auprès de pôle emploi et avoir validé, avec un conseiller pôle emploi, leur projet de formation.

Pôle emploi prend en charge les frais de formation d’une liste précise de formations.

Le dispositif mis en place par l’Agefiph pour les personnes en situation de handicap

L’Agefiph ou Association de gestion du fonds pour l’insertion professionnelle des personnes handicapées a pour objectif d’aider les personnes en situation de handicap à accéder à la formation et par conséquent à l’emploi. Il peut s’agir de compétences:

  • de mobilisation ou de remise à niveau,
  • pré qualifiantes ou qualifiantes
  • certifiantes ou diplômantes [1]

Tous les demandeurs d’emploi en situation de handicap peuvent en bénéficier. Il est recommandé de se rapprocher d’un conseiller pôle emploi, de missions locales ou de cap emploi.

Les formations financées par la Région : aide du Conseil Régional

Tout individu sans emploi et encadré par un organisme public (pôle emploi, missions locales, cap emploi) peut bénéficier des droits à la formation de sa région.

Le conseil régional peut intervenir à plusieurs niveaux et aider financièrement pour la formation, les frais annexes engendrés par cette formation et la rémunération sur la période de cette formation.

Majoritairement, les financements régionaux se fondent sur l’abondement. Le calcul du montant de l’ayant droit sera effectué selon des critères précis comme la qualification, l’âge, l’expérience, etc. [2]

Comment se faire payer une formation par la Région ?

Selon la législation locale, la région acceptera le dossier de financement en fonction de la situation de l’individu et de la pertinence de son dossier. Ce financement se fera sous la forme de chèques formation ou de rémunération.

Dans le cadre de l’allocation au retour à l’emploi (ARE), la condition pour bénéficier de l’aide du conseil régional est que l’indemnité n’absorbe pas toutes les dépenses. Hors ARE, la personne bénéficie aussi des aides du conseil régional, doit totaliser 150 heures de formation et être approuvée par l’assemblée. [2]

Comment être financé par les OPCO ?

Les OPCO ou opérateurs de compétences sont des organismes d’aide au financement des formations professionnelles.

Pour connaître son appartenance à un OPCO, il est nécessaire d’identifier son code IDCC correspondant à sa convention collective.

Si aucune convention n’est caractérisée, le code NAF ou le numéro SIRET sera utile.

Afin d’obtenir ces financements, l’employeur doit adresser le devis et le programme de formation suivi par l’employé et procéder à une demande de prise en charge de l’OPCO concerné.

Cette prise en charge dépendra du nombre d’heures effectuées, du thème de la formation et du budget disponible.

Comment se faire financer une formation quand on est en CDI ?

Plusieurs solutions s’offrent aux salariés en CDI (contrat à durée indéterminé):

  • Le plan de développement des compétences (ancien plan de formation) : L’employeur établit un plan de formation permettant au salarié l’adaptation et l’évolution des capacités à son poste de travail. Les formations peuvent aussi avoir comme objectif le développement de vos compétences.
  • Le projet de transition professionnel (ancien congé individuel de formation) : Le salarié a la possibilité de suivre une formation sur ces heures de travail dans le but de changer de métier. Pour bénéficier de la prise en charge de ses frais de formation attribués par la commission paritaire interprofessionnelle régionale, le salarié doit justifier d’une activité salariée d’au moins 2 ans consécutifs ou non, dont 1 an dans la même entreprise, quelle que soit la nature des contrats successifs.
  • Le Compte personnel de formation (CPF) est financé par la caisse des dépôts. Ces dispositifs donnent accès par la formation au maintien et à l’augmentation de l’employabilité.
  • Le reconversion ou promotion par alternance (ancien Période de professionnalisation) est soit demandée par l’employeur soit le salarié. Ce financement est à la charge de l’employeur.
  • Congé pour validation des acquis de l’expérience (VAE): Ce dispositif permet aux salariés en CDI de bénéficier d’un congé pour participer ou se préparer aux épreuves de VAE. Ce congé ne peut excéder 24 heures de temps de travail par an, consécutives ou non, et par validation. Le salarié doit justifier d’au moins un an d’activité salariée et procéder à une demande au moins 60 jours avant la date de début des épreuves de VAE.

Comment savoir qu’un organisme bénéficie des financements du CPF ?

Depuis le 1er Janvier 2022, un organisme de formation doit obligatoirement être certifié Qualiopi pour bénéficier des financements publics.

Dans le cadre du CPF, le financeur est la caisse des dépôts. Les formations de ces organismes sont référencées sur le site www.moncompteformation.gouv.fr

Le logo Qualiopi est, la plupart du temps, utilisé par les organismes de formation sur leur site web.

Quelles sont les aides et qui finance la formation continue pour les professionnels de santé ?

La formation continue des professionnels de santé est une obligation. Ainsi, des aides financières leurs sont allouées:

  • Le DPC : Le coût de la formation est pris en charge en intégralité par le DPC et le professionnel libéral reçoit des indemnisations. Le montant alloué dépend du secteur d’activité.
  • Le FIFPL, ce dispositif a été créé pour pallier au manque de financement des professionnels libéraux. Il est financé par les cotisations des professionnels libéraux.
  • Le FAFPM finance la formation initiale, formation continue, formation par équivalence, formation à distance et formation en alternance sur des thèmes qui ne sont pas directement en lien avec la santé tels que l’apprentissage de langues étrangères, la formation juridique et la formation informatique… [3]

Sources

  1. Aide à la formation dans le cadre du parcours vers l’emploi : https://www.agefiph.fr/aides-handicap/aide-la-formation-dans-le-cadre-du-parcours-vers-lemploi
  2. Comment vous faire financer une formation par le conseil régional ? : https://abacus-rh.com/financements/comment-se-faire-financer-formation-conseil-regional/21/05/2021/
  3. DPC, FIF PL, FAF PM, Comment financer sa formation continue ? : https://blog.quantum-sante.fr/financer-formation-continue
Alexandra DEL BANO

Alexandra DEL BANO

Référent Handicap & Resp. du pôle formation

  • Contact direct du référent Handicap de notre centre de formation (FOAD) : +33 (0)7 80 91 32 93

Masseuse-kinésithérapeute diplômée d'état en 2013 et ayant exercée en libéral jusqu'en septembre 2021, Alexandra DEL BANO est aussi équicoach certifiée Cotac©, référente pédagogique et formatrice.

Aller au contenu principal