La santé n’échappe pas à la digitalisation de son secteur. La E-santé allie le numérique et la santé, dans le but de faire évoluer les métiers et les acteurs de la santé. La E-santé c’est « + 19 millions de téléconsultations prises en charge par l’Assurance Maladie en 2020, + 370 000 boîtes aux lettres de messagerie sécurisée en 2021 et + 350 000applications de santé en 2021 ».[1]

Histoire de la E-Santé

La E-santé n’est pas l’apanage de notre société moderne. La « révolution numérique » des années 70 chamboule la médecine traditionnelle avec les premiers dossiers patients informatisés et les logiciels de gestion de cabinet. Par la suite, un marché industriel de la santé numérique se crée dans les années 90 ainsi que l’utilisation des réseaux sociaux, forums et premières messageries sécurisées de santé. La démocratisation d’Internet dans les années 2000 enclenche le pas à une santé numérisée jusqu’à prendre une place déterminante face aux enjeux de la crise sanitaire de 2020. [1]

Les solutions de la E-santé

Selon le ministère de la Santé et de la prévention, la e-santé représente un enjeu majeur dans l’évolution du secteur de la santé. La e-santé propose des solutions pour :

– Inégalités d’accès aux soins

– Vieillissement de la population

– Désertification médicale

– Evolution de la démographie médicale

– Hausse des pathologies chroniques

– Prise en charge de la dépendance

– Soutenabilité économique du secteur de la santé

– Défis sanitaires et sociaux contemporains [1]

Cadre juridique de la E-Santé

Le numérique de plus en plus fréquent dans le secteur de la santé implique une grande vigilance quant au stockage et à l’utilisation des données, notamment les données sensibles (dossiers médicaux). Ainsi l’ANS prend en charge les problèmes juridiques suivants :

 

  • Protection des données de santé ultrasensibles
  • Sécurité des systèmes d’information et confidentialité des données
  • Certification des hébergeurs de données et des dispositifs médicaux
  • Déontologie médicale et responsabilité médicale
  • Droits et obligations des patients et des professionnels de santé

L’Agence du numérique en santé ou Ans

Avec l’appui du ministère de la Santé et de la prévention, l’Agence du numérique en santé accompagne la transformation numérique du système de santé. « Elle assure trois grandes missions : créer les conditions du développement et de la régulation du numérique en santé, permettre aux professionnels et aux usagers de bénéficier de l’innovation et des mutations numériques, et assiste les pouvoirs publics dans la conduite de projets numériques d’intérêt national. » [2]

Notre organisme de formation : E-Santé France

E-Santé France propose aux professionnels de santé un espace de formation totalement à distance. L’actualité en formation se dirige vers l’autonomie et la participation de l’apprenant. Le e-learning et les classes virtuelles confèrent un apprentissage de qualité et à distance permettant de gérer son temps de travail. Comme la coordination des parcours de soin grâce au numérique, la formation à distance permet de diversifier les canaux d’échanges et d’améliorer la communication entre professionnels de santé. C’est pour cela que nous privilégions l’intégration d’un forum qui alimente les discussions et partages entre pairs. Pour en savoir plus, voici le lien vers notre site internet : https://esante-france.fr/.

Sources:

1. La petite histoire de la e-sante : https://esante.gouv.fr/la-petite-histoire-de-la-e-sante

2. Agence du numérique en santé : https://gnius.esante.gouv.fr/fr/acteurs/fiches-acteur/agence-du-numerique-en-sante-ans

Alexandra DEL BANO

Alexandra DEL BANO

Référent Handicap & Resp. du pôle formation

  • Contact direct du référent Handicap de notre centre de formation (FOAD) : +33 (0)7 80 91 32 93

Masseuse-kinésithérapeute diplômée d'état en 2013 et ayant exercée en libéral jusqu'en septembre 2021, Alexandra DEL BANO est aussi équicoach certifiée Cotac©, référente pédagogique et formatrice.

Aller au contenu principal