Ces dernières années, le monde de la formation a subi des changements, l’apprentissage se modernise et le digital prend de plus en plus de place. Alors qu’en est-il de ces méthodes innovantes ?

Digital learning: définition

Le digital learning propose un apprentissage en ligne et à distance aux apprenants, dans le but d’obtenir de nouvelles compétences.

Ainsi, il existe plusieurs outils et formats mis à disposition de l’apprenant: les vidéos, les classes virtuelles, les podcasts, les quiz, les serious game, les escape game, etc.

Grâce au digital learning, les apprenants peuvent être autonome en matière d’apprentissage. [1]

Différence entre e-learning et digital learning

Le e-learning existe depuis les années 2000 et l’émergence d’internet et du numérique dans le milieu professionnel. Il s’agit de formations 100% numériques et demandées le plus souvent par les entreprises.

Le digital learning comprend l’ensemble des méthodes de formations à distance assistées par des formats digitaux (vidéos, serious game, etc.) et des supports différents comme le smartphone ou la tablette. Grâce au digital learning, les apprenants peuvent se former en autonomie et à distance.

Qui utilise le e-learning ?

Le e-learning permet aux apprenants d’apprendre 7j/7 et 24h/24 à leur rythme et sur différents thèmes.

Ces formations sont accessibles aux particuliers, salariés, indépendants, et toutes personnes désirant se former et acquérir de nouvelles compétences. Aujourd’hui, la formation à distance regroupe le e-learning et la classe virtuelle, ce que l’on nomme le blended learning.

Quelles pédagogie dans la e-formation ?

La formation digitale tend à raccourcir ses modules de formation. En outre, le micro-learning d’une durée de moins de 5 minutes permet de garder l’attention de l’apprenant sur une notion précise et se positionne en tête des méthodes d’apprentissage digitale.

Le micro-learning peut être consommé n’importe où et n’importe quand par l’apprenant, c’est pour cela que les modules répondent à l’acronyme ATAWADAC : AT pour anytime (n’importe quand), AW pour anywhere (n’importe où), AD pour any device (sur n’importe quel support) et AC pour any content (tout type de contenus). [2]

Toujours dans la même dynamique d’approche, le mobile learning, permet à l’apprenant de se former quand il le souhaite et où il le souhaite.

Enfin, pour favoriser l’engagement des apprenants, l’apprentissage digital peut aussi se faire sous forme de jeux avec ce que l’on nomme la gamification comme les serious game ou les escape game, le plus souvent utilisés pour de la sensibilisation.

Qu’est-ce que signifie une plateforme Lms ?

L’acronyme LMS signifie Learning Management System. C’est une plateforme permettant à tout établissement proposant des montées en compétences d’intégrer et de suivre le parcours de formation de leurs apprenants.

De plus, ces plateformes permettent de mettre les apprenants au coeur de la formation en leur proposant de devenir collaborateurs, c’est ce que l’on nomme l’interactive learning.

C’est quoi la formation digitale ?

Différentes modalités composent l’expérience du digital learning. Leurs enjeux principaux sont de rendre les formations plus ludiques et avec une véritable montée en compétences à la fin du parcours de formation.

Ainsi, les avantages du digital learning sont nombreux et les ressources pédagogiques multiples comme le e-learning ; le classe virtuelle modèle de formation synchrone et se rapprochant le plus du format présentiel (le formateur et les apprenants étant en interactions en temps réel) ; les serious game qui sont des jeux pouvant se présenter sous différentes formes comme des jeux traditionnels (jeu de l’oie, Monopoly, etc.) ; les MOOC (Massive Open Online Courses) sont des cours en ligne mis à disposition par des universités ou établissement d’enseignement supérieur de façon gratuite ou payante ; le mobile learning ; la réalité virtuelle propose une expérience immersive reproduisant les conditions réelles d’une action par exemple des exercices de sécurité; le social learning favorisant l’apprentissage par les échanges entre les apprenants, les formateurs et les experts ; l’adaptative learning correspondant à une personnalisation poussée de la formation, les modules de formation s’adaptent en fonction des réponses de l’apprenant et cela grâce à l’intelligence artificielle. [3]

Quelle formation pour travailler dans le digital ?

Il existe plusieurs voies pour se former au digital :

Les formations permettant l’obtention d’un BAC+2 de type DUT ou BTS préparent aux métiers de techniciens du numérique.

Le BTS services informatique aux organisations (SIO) dont l’objectif est de devenir administrateur de réseaux, gestionnaire de données, ou développeurs d’applications web et mobiles.

Le DUT statistique et informatique décisionnelle (STID) est aussi une formation professionnalisante, destinée à former un data manager ou un développeur statistique.

– Des masters ou licences sont proposés pour accéder aux métiers du web marketing (marketing digital, la e réputation, le management de projet, la la méthode agile, etc.).

– Des écoles spécialisés proposant des parcours entre 3 à 5 ans. [4]

E-Santé France était au salon Learning technologie 2022 à Paris

Avide de nouvelles technologies et d’offrir des parcours de formation performants à nos apprenants, nous avons visité le salon Learning Technologie, se déroulant tous les ans à Paris. Pour cette édition 2022, plusieurs thématiques ont été abordées:

  • Nouvelles technologies, méthodes et outils
  • L’impact de la formation
  • Contenus sur mesure
  • Déploiement programmes de formation digitale
  • Apprentissage des langues
  • Engagement des apprenants
  • L’apprentissage tout au long de la vie
  • L’avenir du développement des ressources humaines

Nous nous sommes rendus à plusieurs conférences traitant de la gamification plaçant le serious game au coeur des avancées technologiques et de la pédagogie.

En pleine évolution, les créateurs de contenus intègrent des jeux de rôles, des quiz ludiques, des business game et des simulations immersives (gestes techniques).

Par ailleurs, des interventions sur la question de l’engagement des apprenants.

Afin de responsabiliser les apprenants dans leurs objectifs, le parcours doit être encadré avec une petite partie de formation (contenu), une partie de coaching (suivi de l’apprenant par une équipe pédagogique) et une grande partie de pratique avec des évaluations et des quiz. Les évaluations sont un outil indispensable et permettent un meilleur apprentissage. Nous y avons trouvé des outils collaboratifs permettant le social learning et de nombreux exposants comme Newton Agence, GoodHabitz, My-Serious-Game, OpenClassrooms, MOS – MindOnSite, 360 learning, EdMill, etc. [5]

Alexandra DEL BANO

Alexandra DEL BANO

Référent Handicap & Resp. du pôle formation

  • Contact direct du référent Handicap de notre centre de formation (FOAD) : +33 (0)7 80 91 32 93

Masseuse-kinésithérapeute diplômée d'état en 2013 et ayant exercée en libéral jusqu'en septembre 2021, Alexandra DEL BANO est aussi équicoach certifiée Cotac©, référente pédagogique et formatrice.

Aller au contenu principal